Politically correct...

Publié le par HONORE

Je reproduis ci-dessous une brève assez marrante...

" Vive les pommes de terre!
Les producteurs britanniques de pommes de terre devaient manifester lundi 20 juin devant le Parlement de Westminster afin d’obtenir le retrait du dictionnaire de “couch potato”, le terme utilisé pour décrire les personnes passant leur temps affalées devant la télévision. Signifiant littéralement “pomme de terre sur canapé”, cette expression importée des Etats-Unis, est devenue le label incontournable pour qualifier ces adolescents vautrés dans leur sofa, devant des DVD ou des vidéos, en train de grignoter des pop-corn ou de se baffrer de pizzas. Mais les quelque 4.000 producteurs britanniques de pommes de terre, réunis au sein du Conseil britannique de la pomme de terre, ont décidé de s’insurger face à la publicité négative permanente ainsi infligée à leur tubercule préféré. "

... une brève assez marrante donc, quoique... 
Une petite histoire comme l'actualité nous en délivre de plus en plus, et qui devrait faire les délices du très féroce Philippe Muray, qui s'amuse (drôlement mais méchamment) à travers ses écrits polémiques à démolir notre époque avec ce genre de petites histoires où l'on voit des groupes de pression revendiquer notamment leur "fièreté" -on s'attend à ce que nos producteurs grand-bretons de patates organisent une "potato pride" afin de redorer l'image de leur légume préféré...

Et comme toujours dans ce genre d'histoire, c'est la langue, les mots, les expressions, qui sont surveillées de très près... On n'est jamais bien loin du cauchemar orwellien de contrôle totalitaire du langage. Je vous vois venir ! Mais quel rabat-joie, qu'est-ce qu'il va chercher la petite bête, il ne faut pas prendre tout cela au sérieux... A quoi je vous répondrai que justement tous ces gens prennent tout cela très au sérieux, avec un manque total d'humour...

Tant que j'y suis, dans le genre parodie de l' absurde, je vous conseille l'excellent "Politically correct" de James Finn Garner, un auteur qui s'est amusé à réécrire les contes de notre enfance avec des expressions politiquement correctes. Cela donne par exemple, à la place de "Blanche Neige et les sept nains", "Blanche Neige et les sept personnes à la verticalité contrariée (sic)"...

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article