LE PINARD, CA DEVRAIT ETRE OBLIGATOIRE…

Publié le par Nicolas Honoré

Voilà je le tiens mon sujet de blog ! Depuis quelques jours, à chaque fois que j’allume mon ordinateur ou que je me connecte sur le Net, je me dis « bon faut que je blogue », comme si c’était une obligation, une discipline, une astreinte intellectuelle régulière. Mais voilà, encore faut-il avoir ce qu’on appelle l’inspiration ! Et l’actualité n’est pas forcément « inspirante » ces derniers temps : Ségolène par ci, Sarkozy par là… Heureusement qu’il y a quand même un Dieudonné ou un Soral pour « mettre un peu d’ambiance » dans le morne paysage politico-médiatique français, fusse-ce au prix pour le premier d’un happening ubuesque à la fête des Bleu-Blanc-Rouge, ou d’un franc ralliement au FN pour le second (eh oui, Soral a fait son « coming out » : il vient d’annoncer officiellement qu’il a intégré l’équipe de campagne de JMLP ! Il s’en justifie d’ailleurs ici). Bref, à part ça, pas grand-chose à se mettre sous la dent… Et donc l’angoisse de la cyber page blanche…

Mais hier en regardant le « Soir 3 » présenté par la très bandante Marie Drucker, j’ai crû entendre un gag. Un poisson d’avril au mois de décembre. Un sujet sur les « Etats généraux de l’alcool », en soi tout un programme !, suivi de l’évocation d’un rapport rédigé par des députés UMP, qui, tenez-vous bien, entendent faire enseigner à l’école les vertus de cette délicieuse mais parfois traître boisson qu’est le vin ! Après les aspects positifs de la colonisation, les aspects positifs de la vinasse ! Ils sont décidément très fort à l’UMP (je ne parle même pas des préservatifs siglés UMP distribués l’été dernier sur les plages, ni non plus des tongs qui ont inspiré un post à la camarade blogueuse Virginie).
Je n’ai pas lu le rapport en question, mais il s’agirait de refaire boire du vin aux nouvelles générations de français.  Le constat n’est pas forcément mauvais : changement des modes de vie, déculturation de la jeunesse… les jeunes ne prennent plus, ou de moins en moins, des repas réguliers en famille, en accompagnant la nourriture d’un peu de vin, considéré comme un aliment sain, quand il est consommé raisonnablement. Au lieu de ça, les jeunes hexagonaux mangent mal, et surtout boivent mal, et s’adonnent de plus en plus à la grosse défonce du week-end, un peu comme les jeunes anglo-saxons, en avalant des quantités astronomiques d’alcools forts et de ces fameux « pre-mix » (alcool mélangé à du soda). Bref, il s’agirait apparemment de redonner aux petits français l’éducation du bien manger, et du bien boire… A moins qu’il ne s’agisse aussi, et même surtout, de relancer la consommation de vin, et donc de se faire le porte-parole du lobby de la viticulture, qui en dehors des grands domaines du bordelais est une profession il est vrai quelque peu sinistrée…
Soit. Mais tout de même… à l’heure de l’hygiénisme totalitaire généralisé (culte fascisant du sport et du corps sain, prohibition du tabac, phobie des graisses alimentaires, etc.) il est tout de même surréaliste, mais finalement assez sympathique, de se lancer dans une telle cause…

Alors répétez avec moi les enfants : " Le pinard, ça devrait être obligatoire !!! "



Votre serviteur solidaire des vignerons !

Publié dans Humour

Commenter cet article