Dublin, c'est trop bien...

Publié le par Nicolas Honoré

Mon diplôme de Master et ... ma carte de chercheur (d'emploi !) en poche, je suis parti ce week-end avec un ami faire un petit tour à Dublin (40 Euros A/R avec Ryan Air !), la capitale de l'Irlande, qui est devenue incontestablement le nouvel eldorado des « jeunes-européens-qui-en-ont-marre-de-galérer-dans-leur-pays », et qui viennent donc tenter leur chance dans cette capitale à taille humaine (500 000 habitants intra-muros, 1,5 million pour l'agglomération). Les chiffres au niveau national sont éloquents : un taux de croissance de 5% et un taux de chômage de 4%, ce qui correspond à une situation de plein-emploi.
 
De quoi donner envie de quitter la sinistrose française et de venir s'installer chez les compatriotes de Mister Paul Hewson, alias Bono, le chanteur d'un célèbre groupe de rock... (en haut à gauche sur ce « wall of fame »)

Une sélection de quelques photos, rien d'exhaustif donc (en plus un week-end, c'est un peu court pour tout voir !)...
 
L'arrivée dans le centre-ville :
  
RAS. Si ce n'est que débarquer dans le « city center » et flâner sur « O'Connell Street » est des plus agréables. La piétonnière « Henry Street » pour les amateurs de shopping (dont je ne suis pas !) :

 

Temple Bar :

C'est LE quartier bobo par excellence... Donc un ancien quartier populaire reconverti en quartier branché, où se retrouvent les artistes, designers et autres créatifs. Le samedi est le jour de marché, bio forcément, où l'on peut toutefois apercevoir et écouter deux musiciens de rue bien « roots » qui nous chantent un traditionnel « Molly Malone »...


Les pubs : les bistrots irlandais, lieux incontournables de la sociabilité dublinoise...


A noter qu'ils sont devenus non-fumeurs comme le reste des lieux publics clos. Cette mesure n'a en rien fait disparaître la convivialité de ces charmants établissements...


La Guinness :

Elle est partout ! Incontournable comme les pubs dans lesquels elle est dégustée (ou descendue avec moins de délicatesse !), c'est LA bière des irlandais. Impossible de venir en Irlande et de ne pas se prendre « a pint of Guinness »...

Catholiques et fiers de l'être...

Une bible sur la table de chevet dans la chambre d'hôtel, la commémoration chaque 17 mars de la Saint Patrick, ce personnage historique qui a christianisé l'Irlande, une église catholique très présente (notamment dans l'éducation), incontestablement l' Irlande, contrairement à la France, est fière de son identité chrétienne. Ce qui ne l' empêche pas d' accueillir nombre de Chinois et d' Indo-pakistanais...


Une grue à chaque coin de rue :

Incroyable physionomie de cette ville en pleine transformation. On nous dit que le bâtiment est un secteur qui recrute à tour de bras, et on n’a pas de mal à la croire tant « ça construit partout ».

Une survivance du Dublin sinistré des années 80 :


Une jolie photo (normal, c’est moi qui l’ai prise ! ;-) de la rivière qui traverse la ville, la « Liffey » :


Et pour conclure, à ceux qui pensent que l’Irlande est un pays très pluvieux, eh bien c’est peut-être le cas, mais en ce qui nous concerne, nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie du week-end !

Publié dans Vacances

Commenter cet article