Blogs et questions juridiques...

Publié le par HONORE

Hier, un ami qui est surveillant comme moi dans un établissement scolaire me relatait ce cas qui à mon avis doit augmenter de manière exponentielle : c'est une affaire finalement simple, mais qui mêle nouvelles technologies, appropriation massive de celles-ci par la société, et les utilisations qui en sont faites, et qui posent de sérieuses questions de "respect de la personne", comme on dit maintenant, de "droit à l'image" et autres problématiques juridiques contemporaines. Il y a quelques temps, l'annonce sur son blog de son suicide par une adolescente soulevait quelques questions dans les médias. Pour revenir à mon ami (dont je tairai le nom bien sûr !), celui-ci s'est retrouvé, avec d'autres collègues et professeurs, pris en photo et mis en ligne sur des blogs de gamins, avec, bien évidemment, des commentaires pour le moins désagréables... La possibilité pour n'importe quel petit "puceau" de prendre "à l'arrache" des photos des personnels d'enseignement et d'encadrement, avec leur téléphone portable, et de les mettre en ligne avec les technologies de publication proposées aujourd'hui sur Internet, et tout cela sans aucun contrôle, cela pose quelques petits problèmes... qui sont bien évidemment étouffés par la bureaucratie de l'Education Nationale. Ainsi l'aide juridique du rectorat a déconseillé fortement au chef d'établissement de porter plainte. Mon ami a donc porté plainte tout seul, et la procédure est engagée depuis plus d'un an. Etait-ce la meilleure des solutions, n'y a-t-il pas un risque de judiciarisation à l'américaine ? Ce serait refuser de réfléchir sur un véritable problème...

En tout cas, il serait temps que la hiérarchie de l'Education Nationale ne sous-estime plus ces phénomènes. Moi qui suis surveillant comme mon ami, je constate toujours un peu plus les dérives liées aux nouvelles technologies. La généralisation du copier-coller, des gamins de seconde que je surveille en étude et qui viennent avec leur ordinateur portable, et qui sous couvert d'utilisation de l'ordi comme outil de travail, "mâtent des DivX de cul", les montages qu'ils font avec des images volées, j'en passe et des meilleurs...
Que faudrait-il faire alors ? Faire confiance aux élèves, à leur responsabilité ? La question même fait mourir de rire. Bannir toute technologie de l'enceinte scolaire, y compris d'un internat, sachant les usages détournées inévitables ? Ce n'est guère envisageable... Mettre des flics derrière chaque gamin ? Former les professeurs, surveillants, à ce genre de problème, et les informer de leurs droits, informer aussi les gamins de ce qu'ils risquent ? Mais n'y a-t-il pas de vide juridique en la matière ? Je n'ai pas la réponse...

Publié dans Blogs

Commenter cet article