La cafet, c'était mieux avant...

Publié le par Nicolas Honoré


Cette année est ma première année de post-étudiant. Ca fait bizarre. Après 5 années à temps plein et 2 années... disons d'intermittence ! ça fait bizarre de ne plus aller en cours... et à la cafet. Quoique pour cette dernière, j'avoue continuer malgré tout de la fréquenter occasionnellement ! Même si il faut bien reconnaître, les habitués me comprendront, que la néo cafet, eh ben c'est plus vraiment c'que c'était ! Comme dirait l'autre, c'était mieux avant... Oh certes, la cafet avant c'était cracra, elle était squattée par les adeptes de la cigarette qui fait rire, mais c'est dans cette cafet que j'ai notamment eu mes premières discussions enflammées avec celui qui allait devenir mon pozzo, je veux parler de Mister F.R, le génial autodidacte, l'informaticien un peu dérangé, ancien militaire (ça n'arrange rien), et champion du monde (enfin de la cafet, c'est déjà pas si mal) du lever de coude, les discussions donc autour des "stratégies de renseignement", qui recourent, n'ayons pas peur de le dire, au vol pur et simple de l'information (et dire qu'en cours un enseignant -tout de même pas dupe- nous disait que "90 % de l'information stratégique est disponible légalement"...). Tout cela pour dire que les vrais cours, le "off" en quelque sorte !, ne se faisaient pas en salles de cours, mais plutôt dans cette fameuse cafet...

Et puis à la fin de la dernière année universitaire, des travaux ont été entrepris dans la cafet, afin de la rénover, et donc de la rendre plus présentable. La cafet, haut lieu de décadence cannabico-éthylique s'il en était, est donc devenue une jolie cafétéria bien correcte, aux murs repeints avec des couleurs pastel, et surtout c'est désormais un "espace (entièrement) non fumeur"... Ah il faut la voir cette insipide néo cafet d'Hélène et les garçons (!), non fumeur (bientôt sans alcool ?), avec ses écrans plats et ses enceintes, diffusant d'insupportables clips de souplette Nostalgie-Nrj. Qu'on se le dise, la néo cafet est désormais ouverte aux petit-e-s étudiant-e-s -poil aux dents- bien proprets, il faut les voir ces demoiselles singeant l'attitude des étudiantes des campus anglo-saxons, qui prennent la pose comme dans toutes les "bonnes" séries, avec les bras croisés couvrant le porte documents ! La dernière fois que j'y suis allé, j'ai même vu des musulmanes voilées, c'est dire à quel point le lieu est devenu "hallal" (licite), correct, débarrassé de son aspect sulfureux !

On dit en général qu'avec de telles (magnifiques) mesures, on ne fait que déplacer le "problème"... J'attends qu'on me dise où il a donc été déplacé, afin que je m'y rende au plus vite ! En attendant, je conseille à ceux qui partagent mes préoccupations d'aller se replier sur le café à proximité (au pied de la tour près du pont), le bon vieux bistro qu'on appelle "Le Bleu". Là bas, c'est tout enfumé (avant qu'une loi scélérate n'interdise totalement de fumer dans tous les lieux publics), y a encore des bons "piliers" au bar, et le patron est toujours prêt à payer un coup aux clients sympathiques... En plus, y a de la bonne musique, du bon rock genre Led Zep ou ZZ Top...

Ceux qui voudront venir boire un coup avec moi savent désormais où me trouver !

Publié dans Humeur

Commenter cet article